Lettre Décembre 2012    

 Bonjour {Genre} {Nom},

IBM i : Ouvertures et synergies.

    Les clients IBM i ont l’habitude de dire : « on sait ce qu’on a, mais on ne sait pas ce qu’on aura». Aujourd’hui, ce n’est plus tout à fait vrai. Une ligne directrice d’IBM semble petit à petit se dégager : selon toute probabilité l’avenir du RPG passera par RPGOA.

    Finalement, ceux qui disaient que le RPG n’aura jamais d’instructions nouvelles Web dans le genre « EXHTML » pour écrire une page web directement en RPG avaient raison. Mais l’architecture IBM i est tellement révolutionnaire (la couche présentation est séparée de la couche applicative) qu’elle permettra d’étendre l’interface traditionnelle 5250 à tous les types de terminaux. Autrement dit, les instructions classiques RPG comme « EXFMT » ou encore « WRITE » ou « READ » seront redirigées.
    La différence d’approche est énorme entre utiliser une nouvelle instruction RPG qui s’appellerait « EXHTML » ou recourir à l’ancienne instruction « EXFMT » redirigée. Avec « EXHTML », le développeur développerait directement pour des interfaces HTML. Avec une approche « EXFMT » polymorphe, c’est le programme RPG avec son DSPF associé qui est la version de base.
    Pour prendre un exemple concret, le produit de la société Look Software met en œuvre la webisation directe et avancée. Ils procèdent de la façon suivante dans le cadre de RPGOA :
    1) Une première commande CRTDSPFXML permet de convertir le DSPF en fichier XML.
    2) Une deuxième commande CRTROASRC modifie le source RPG, plus particulièrement la carte F, afin d’y ajouter le mot clé HANDLER avec un programme spécifique associé de Look Software. Vous l’aurez compris, dans la mesure où le Handler est une surcharge d’un fichier existant en carte F, le programme RPGIV classique est requis à la base pour y substituer les instructions I/O READ, WRITE, EXFMT, CHAIN… En effet, si un fichier n’est pas déclaré en carte F, la surcharge ne peut pas s’appliquer par définition même.
    Notons que c’est le programme associé au Handler en carte F qui prend la main (hand=main). Le Handler peut être relatif à une interface HTML, mais également à toute autre interface multi-tiers comme un mobile propriétaire ou une interface PC. Il suffit de changer le programme Handler, le fichier XML étant une description commune de la couche présentation sous forme d’un markup langage ouvert.
Le DSPF converti en XML pourra être personnalisé avec des attributs graphiques complémentaires à l’aide du designer graphique qui va bien.
    Cependant, il est clair que la valeur ajoutée de RPGOA consiste à enrichir les interfaces, ce qui demande d’y consacrer pas mal de temps. Certains écrans resteront donc en 5250 très efficaces en saisie, d’autres seront webisés au premier niveau et d’autres encore retravaillés avec RPGOA en fonction de la destination des applications de gestion.
Nous avons eu l’occasion de webiser les programmes RePeGlio générés automatiquement avec Hats, WebFacing, Jaci400, BCD, Strategy, Axes, Minos Web et PHL Web. Tous les produits que nous venons de citer sont excellents pour ce qu’ils savent faire de mieux et fonctionnent tous du premier coup car nos programmes RePeGlio générés sont standards et suivent l’ergonomie SAA CUA d’IBM.
    Nous avons essayé avec une attention toute particulière le produit NewLook de la société Look Software dans la mesure où cet éditeur implémente aussi RPGOA et travaille à ce titre en relation avec le laboratoire IBM Rochester. Voici par exemple deux sous-fichiers Entête/Lignes générés avec RePeGlio + Webisé NewLook (ici un sous-fichier Détail commande en fenêtre au-dessus d’un sous-fichier pleine page Entête commande) :

    Le résultat brut est déjà plaisant en lui-même sans modifier une seule ligne de code et sans paramétrage, ce qui prouve une fois de plus que l’effort de standardisation au départ des écrans 5250 aux normes SAA CUA se révèle particulièrement payante. De tels programmes standards ne demandent qu’à être enrichis si nécessaire.
    Idéalement, si un développeur veut écrire un nouveau programme de gestion Web en utilisant RPGOA, il devra développer au préalable la logique applicative avec un programme candidat RPGIV en mode caractères en suivant les standards SAA CUA. Il ajoutera ensuite le Handler approprié en carte F afin de prendre la main sur les instructions READ, WRITE ou EXFMT. Le programme Handler masque la complexité. Cette technologie est peu intrusive. Comme le résume Barbara Morris « toute la magie est dans le Handler ».
    Ainsi, pour ajouter des champs à une ligne de sous-fichier limitée en 5250 à 80 ou 132 caractères, il faudra déclarer les champs supplémentaires en Hidden (données cachées) au niveau de la ligne du DSPF. Ensuite, le DSPF sera converti en XML et le Handler ajouté en surcharge en carte F du RPG. Les champs présents en Hidden au niveau de la ligne devront être rendu visibles en Web à l’aide du designer graphique.
    RPGOA est une solution judicieuse pour l’informatique de gestion lourde, persistante par nature, où une session utilisateur est un travail, car elle permet de s’affranchir des limitations imposées par la technologie 5250 webisée ou non et de s'ouvrir aux interfaces multi-tiers.
    Cette démarche pragmatique relance avec force l’usage des programmes 5250 RPGIV standards dans la mesure où ils deviennent incontournables, aussi bien en l’état que pour servir de base aux interfaces multi-tiers. Si la stratégie RPGOA+XML se confirme dans les prochaines années et s'étend aux PRTF, PF, LF etc… IBM aura choisi de s’appuyer sur la réutilisation, la surcharge et le polymorphisme afin de renouveler le cycle de vie de l’IBM i (par opposition à la rupture technologique multiplateforme WebSphere/Java ou EGL).
    Comme le faisait remarquer Talleyrand qui avait traversé la Révolution, l’Empire, la Monarchie et plusieurs régimes intermédiaires: « souvent la nécessité nous délivre de l’embarras du choix ».

 Jean Mikhaleff/RePeGlio


    Est-ce que RPGOA+XML vous parait une solution appropriée pour l'informatique de gestion d'entreprise? Qu'en pensez-vous? Nous serions contents d'avoir votre avis sur la question: jean@repeglio.com
    Nous vous souhaitons à tous et à toutes d’excellentes fêtes de fin d’année.


Documentation de l'article:

Voici la description détaillée des DDS en XML pour les DSPF, PRTF, PF et LF par un groupe de travail composé des principaux responsables techniques IBM i et des meilleurs experts de la plateforme dont Jon Paris, Aaron Bartell et Paul Tuohy animés par Pascal Polverini de Look Software qui est l'auteur du standard.
http://yips.idevcloud.com/oasite/wiki/index.php?title=Main_Page
Accompagné d'un schéma qui illustre bien notre article et qui montre en quoi RPGOA+XML est stratégique:


Produit et site RePeGlio

RePeGlio est un générateur expert de programmes RPGIV:
Caractéristiques:
- 20 templates ou Wizards pour programmer en questions réponses.
(pas de dépendance à un tiers)
- Code RPGIV homogène, lisible et commenté
-Programmes éprouvés en production sur des milliers de programmes.
Avantages :-)
- Temps de développement divisé par 10.
- Temps de maintenance divisé par 20.
- Temps de test divisé par 30.
Avec RePeGlio un programme ne s'écrit pas, il se dessine.
Notre site :

www.repeglio.com

Pour un commentaire libre ou pour abonner quelqu'un: jean@repeglio.com

Pour retirer votre email d'envoi  de notre liste de diffusion: 

- Retourner-nous la lettre avec en objet OPTOUT et votre email d'envoi:  {Email}    sera retiré de notre liste de diffusion.