Février 2014: Lettre RePeGlio 

 Bonjour {Genre} {Nom},

Témoignage d'un éditeur Cloud IBM i

Dans la lettre de ce mois, nous vous présentons le témoignage d’un client qui commercialise des solutions IBM i en SaaS (Software as a Service). Nous pensons que l’expérience de Claude sera précieuse pour tous les éditeurs IBM i qui veulent commercialiser en Cloud.

    La société LISM commercialise depuis de nombreuses années un ERP AS/400 destiné aux distributeurs grossistes et détaillants non alimentaire. Monsieur Claude Sabatier, qui est le gérant de la société LISM, a eu l’idée de commercialiser son logiciel en SaaS. La société LISM avait déjà une application « gestion des clients » inclue dans son ERP, aussi Claude avait répertorié toutes les fonctionnalités à ajouter pour un CRM complet commercialisable sous forme d’un composant SaaS.
    La société LISM dispose d’une équipe de développeurs dynamique. Claude connait toute la fonctionnelle, mais en tant que manager, n’avait plus développé de programmes RPG depuis une dizaine d’années : « Nous développions à partir de squelettes de programmes, mais cette technique est trop fastidieuse sans compter les risques de bugs. » La société LISM a donc fait l’acquisition du générateur Expert RePeGlio qui permet de générer automatiquement des programmes RPGIV d’excellente facture en partant des PF, LF ou index SQL existants.
    Voici ce que Claude nous dit de RePeGlio: « c’est un produit génial qui fait 80% du code des programmes RPG transactionnels et reports. Si je n’avais pas eu RePeGlio, je ne me serais jamais remis à la programmation. Chaque programme est comme une brique de base que l’on associe à une autre en fonction des besoins des utilisateurs. Pour la partie transactionnels, RePeGlio génère automatiquement les critères de sélection, les sous-fichiers, les formulaires avec les pré-affichages et les contrôles standards. RePeGlio gère la cinématique automatiquement, il suffit d’associer les programmes les uns aux autres comme un jeu de Lego en fonction des demandes des utilisateurs, de sorte que je m’occupe uniquement de la logique métier. Le gain de temps est vraiment considérable avec la qualité en plus. Maintenant que je maîtrise l’outil, je peux faire une petite application RPGIV en deux jours de temps. En tout j’ai dû réaliser environ 180 programmes avec RePeGlio afin de compléter notre ERP existant. J’adore, nous dit Claude, ajouter de nouvelles fonctions et ainsi coller au plus près des demandes des clients. Certains clients préfèrent le 5250 et d’autres le Web. Il convient donc de proposer les deux. Pour le Web, j’utilise l’outil de modernisation PHLSoft que j’avais acquis environ deux ans avant RePeGlio. Comme RePeGlio est standardisé SAA, tous les programmes passent de suite avec l’outil PHL. De plus PHL est l’un des rares outils de modernisation du marché qui permet de retravailler certains écrans si nécessaire.»

Afin de baisser les coûts et gagner de nouveaux clients, Claude a eu l’excellente idée de proposer son ERP en SaaS. Claude commercialise son ERP 170 euros par mois quel que soit le nombre d’utilisateurs, auquel il convient d’ajouter 25 euros par poste et par mois pour le Cloud qui comprend le matériel, les sauvegardes, le data center et 4 heures de maintenance. Claude propose ainsi des prix imbattables et a déjà gagné 20 nouveaux clients pour son logiciel de gestion en 3 mois !

    Cependant, ajoute Claude : « tous les clients ne veulent pas d’une solution SaaS. Certains sont réfractaires et préfèrent une solution de type Cloud privé sur leur propre IBM i. Dans ce cas, le prix est toujours de 170 euros par mois mais le matériel, les sauvegardes et la gestion des versions de l’IBM i sont à la charge des clients. »
    Quel est le meilleur conseil que Claude puisse donner aux sociétés de service IBM i qui veulent se lancer dans le SaaS ? « Il est INDISPENSABLE, conseille Claude, de proposer à chaque client la maîtrise de ses propre données. Pour cela, nous avons mis en place une procédure qui délivre une sauvegarde régulière sous forme d’un .zip dans la « Dropbox » personnelle (espace Cloud personnel) du client. Le client peut ainsi expérimenter lui-même qu’il peut à tout moment restaurer les fichiers chez-lui. Sans cette fonction de mise à disposition des sauvegardes des fichiers sur le Cloud, il est impossible de commercialiser des solutions SaaS insiste Claude. En effet, les clients veulent tous avoir la maîtrise de leurs données afin de pouvoir changer de logiciel SaaS à tout moment et être indépendants de l’éditeur.»
    « L’avantage du SaaS, nous dit Claude, outre les prix agressifs, est que le client n’a plus rien à gérer et plus aucun investissement lourd à débourser en une fois puisqu’il paie pour un service. Il lui suffit d’avoir un navigateur et une imprimante, ce que tout le monde a, pour gérer son business. Avec l’IBM i, il dispose d’un vrai mainframe sur le réseau ! Il n’y a pour le client que des avantages et aucun inconvénient. »

L’IBM i de LISM est entreposé dans un Data Center tiers près de la gare de Lyon dans le 12ième arrondissement de Paris. Un Data Center est toujours très impressionnant à visiter avec ses caméras, sa sécurité militaire, son très haut débit, ses tuyaux de refroidissements entremêlés comme une raffinerie et ses groupes électrogènes de secours de la taille d’un gros camion. L’IBM i peut donc tourner 24/7 en toute quiétude : le Data Center veille sur tout.

 Avec LISM, nous sommes bien entrés dans le 21ième siècle de l’industrialisation du logiciel.
    Claude ajoute : « Avec nos programmes RePeGlio habillés PHL, le commercial ouvre une session Web sur un PC ou une tablette et peut immédiatement gérer et sélectionner ses clients selon des critères variés. Pour prendre un seul exemple, une fonctionnalité qui a beaucoup plu aux commerciaux consiste à afficher les écarts pour chacun des clients entre le chiffre d’affaires de l’année n-1 comparé à l’année en cours. Le commercial connait ainsi de suite les potentialités théoriques de son portefeuille, et peut donc assurer un meilleur suivi et organiser plus efficacement ses visites.  »
    Sur le plan de l’architecture, ce qui distingue une session Web ou 5250 IBM i du Client/Serveur, est que l’utilisateur y dispose d’un véritable PC virtuel en se connectant. L’avantage est que chaque utilisateur qui se connecte partage les programmes RPG et la base de données relationnelle avec les autres utilisateurs connectés dynamiquement au même moment. Ce partage programmes et données s’appelle le multitenant. Donc, gérer les montées en charge consiste à ajouter des disques et de la mémoire ! En maintenance applicative, dès qu’un programme RPG est testé et mis  en production, il devient disponible instantanément pour tous.  Seules les images écran sont transmises sur le réseau. Les temps de réponse sont toujours inférieurs à la seconde. Par comparaison, avec l’architecture Client/Serveur, il y aurait un programme non partagé dédié à chaque utilisateur et ce sont les données elles-mêmes qui seraient transmises sur le réseau. Il existe bien des solutions de virtualisation des PCs sur des serveurs, mais ce procédé revient finalement plus à relocaliser les problèmes qu’à obtenir un équivalent IBM i. L’équation est donc simple : pas de multitenant = pas de SaaS.
    Toutes nos applications RPG héritées valent de l’or car les programmes sont  multitenants comme le sont les programmes SalesForce, Google Aps et tous les autres logiciels SaaS du 21ième siècle ! En effet, l’IBM i est multitenant en natif, dès la compilation du programme.  L’éditeur LISM, ici associé à PHLSoft pour les interfaces Web et RePeGlio pour la logique applicative RPGIV, vient de concrétiser un projet SaaS et/ou Cloud privé pour IBM i. Et Claude de conclure : « Pour 2014, nous avons de l’ambition, des projets et une vraie stratégie commerciale.»

 Jean Mikhaleff/RePeGlio

Contacter Monsieur Claude Sabatier de la société LISM:

Claude se fera un plaisir de répondre à vos questions et de prodiguer ses conseils afin de faire partager son expérience:
email : claude.sabatier@lism.fr
Tél  LISM: 01 48 12 15 00

Site LISM:  http://www.lism.fr

 RePeGlio Génération RPG free-form à la demande:

    RePeGlio génère maintenant à la demande du RPGIV free-form ou colonné à partir de la V5R3 de l'IBM i.
    Une simple option permet de choisir entre une génération automatique de programmes en RPGIV colonné avec le code en majuscules ou une génération automatique en RPGIV en free-form avec le code en minuscules, les indentations et fonctions intégrées %bif.

Produit et site RePeGlio:

RePeGlio est un générateur expert de programmes RPGIV:
Caractéristiques:
- 20 templates ou Wizards pour programmer en questions réponses.
(pas de dépendance à un tiers)
- Code RPGIV homogène, lisible et commenté
- Programmes éprouvés en production sur des milliers de programmes.
Avantages :
- Temps de développement divisé par 10.
- Temps de maintenance divisé par 20.
- Temps de test divisé par 30.
Avec RePeGlio un programme ne se code pas, il se dessine.
Notre site :

www.repeglio.com

Pour un commentaire libre ou pour abonner quelqu'un: jean@repeglio.com


Pour retirer votre email d'envoi  de notre liste de diffusion: 

- Retourner-nous la lettre avec en objet OPTOUT et votre email d'envoi:  {Email}    sera retiré de notre liste de diffusion.